Une solution cloud performante : un impératif business pour les entreprises

L’outil informatique est devenu une composante essentielle du business des entreprises, y compris pour celles qui semblent loin de l’économie digitale. Il ne s’agit plus seulement de construire une infrastructure pour un système de gestion de paie ou de comptabilité. Avec la transformation numérique des entreprises, les projets informatiques s’accélèrent, deviennent « business », sont de plus en plus poussés par les services métiers tandis que les DSI se mobilisent sur d’autres enjeux. Aujourd’hui, ces services métiers ont besoin d’immédiateté pour développer leurs projets, en s’affranchissant de la technologie sous-jacente. Plutôt que sur des plateformes traditionnelles déployées manuellement, ce sont dans des solutions cloud qu’ils hébergent de plus en plus leurs infrastructures. Ils vont y chercher de l’agilité et la capacité à obtenir tout de suite un résultat ou un service. Le cloud apporte en effet à l’infrastructure informatique cette immédiateté, cette souplesse, cette élasticité.

Définition du Multicloud, une solution de cloud computing performante

Adopter une stratégie Multicloud consiste à faire appel à plusieurs clouds, publics ou privés. Être accompagné par un partenaire gestionnaire Multicloud permet de se poser les bonnes questions et de travailler sur l’architecture de vos solutions informatiques afin qu’elles soient performantes sur différents clouds.

Le Multicloud consiste en effet à travailler sur l’architecture des solutions informatiques d’une entreprise pour permettre à celle-ci de bénéficier de l’agilité du cloud (élasticité, coût à l’usage, automatisation, intégration continue, microservices…), tout en conservant une part d’indépendance vis-à-vis des fournisseurs de technologies cloud. Les solutions peuvent ainsi être déployées indépendamment sur l’une ou l’autre des plateformes, voire sur plusieurs en même temps.

« Tout ne se justifie pas dans le fait de sauter les yeux fermés dans le cloud public. Notre rôle chez Axians consiste à mettre une couche d’étanchéité entre le client et le (ou les) fournisseur(s). En faisant les bons arbitrages techniques, nous lui permettons de conserver sa souveraineté et lui donnons la possibilité de sortir d’un engagement avec un acteur du cloud public pour aller ailleurs ou utiliser, en partie, un cloud privé. C’est ça, une bonne stratégie Multicloud ».

Début 2020, Axians a développé la Safeplace pour VINCI Energies. Cette plateforme se basant sur une stratégie Multicloud héberge les applications métier du Groupe et propose des services communs, comme la gestion de la sécurité et du réseau.
“Travailler sur son indépendance, sa souveraineté, sa sécurité  peut s’avérer complexe, relève Nicolas Bellenger. Ce n’est pas seulement vrai pour le Multicloud. Ça l’est aussi pour tout ce qui consiste à mettre en place des actions de rationalisation, de sauvegarde, de documentation.”

Par exemple, utiliser une fonction développée en serverless présente, dans certains cas, une réelle valeur ajoutée car elle est réellement innovante en IA . Son développement étant très lourd en interne, l’entreprise a tout intérêt à utiliser une API issue du cloud public. Même s’il faudra réécrire une partie de l’application à l’occasion d’un changement de prestataire, cela en vaut la peine. À l’inverse, certains services standards ou peu onéreux en développement devraient plutôt être déployés dans un container afin de conserver une indépendance avec le fournisseur de cloud.

 

Alors que l’automatisation des déploiements ‘cloud native’ se généralise, une bonne pratique consiste à adopter des langages d’infrastructure as code agnostiques du fournisseur de service, pour éviter sa réécriture complète le jour ou l’on quitte le service. Autre bonne pratique en la matière pour s’éviter des désagréments : essayer de se baser sur des standards et sur des produits open source, en se basant par exemple sur des solutions validées par la Cloud Native Computing Foundation.

Le Multicloud : une stratégie gagnante

Désormais en appui du business, le rôle des DSI d’entreprise évolue. Leur enjeu avec le Multicloud est aussi de bénéficier des atouts du cloud computing tout en pouvant :

  • Garder la maîtrise financière

    Un fournisseur de cloud à l’usage peut faire évoluer ses tarifs. Une entreprise captive ne maîtrisera alors potentiellement plus ses coûts. En gardant la maîtrise de son application, de son architecture, elle a la possibilité de faire jouer la concurrence.

  • Garantir la disponibilité du service

    C’est-à-dire maîtriser la sauvegarde de son application à l’extérieur et être capable de la repositionner chez un autre acteur en cas de panne. « Même si elles sont rares, on a déjà vu des pannes majeures chez AWS ou Microsoft Azure au niveau mondial, avec les numéros d’urgence chez Orange ou l’incendie chez OVH, rappelle Nicolas Bellenger. En cas de problème (financiers, contractuels, matériels), une entreprise peut perdre l’ensemble du service. Avec le Multicloud, les clients gardent la main et conservent la capacité de faire évoluer leur service ailleurs ».

  • Maîtriser les données

    Les données sont un enjeu majeur pour une entreprise, avec une valeur indéniable. Même si elles sont anonymisées, elles peuvent être utilisées par certains acteurs du cloud public, qui transfèrent ainsi cette valeur chez d’autres.

  • Assurer la souveraineté politique.

    Les grands acteurs du cloud public sont majoritairement étrangers, donc soumis à d’autres réglementations, ce qui peut potentiellement poser problème. Des garanties considérées comme acquises peuvent par exemple évoluer au moment d’un changement de dirigeant politique. Certains secteurs confrontés à la gestion de services d’intérêts vitaux pour la Nation, de données confidentielles ou de données de santé comme les hôpitaux, les banques, les assurances, les opérateurs d’importance vitale), ont donc intérêt à conserver la maîtrise de leur patrimoine intellectuel et à garder leurs données à enjeu chez eux.

L'infographie

Une étude dédiée au Multicloud menée par Axians et Dell Technologies dévoile que l’architecture Multicloud est LA tendance au sein des PME et des grandes entreprises, avec 47 % de projets en cours de réflexion ou de mise en place. Les trois principaux avantages mis en avant par les répondants sont l’administration multisystème simplifiée, la spécialisation des clouds par type d’activité, et un support technique optimisé.

Envie d'en savoir plus ?

Lisez la tribune d’Yves Pellemans, CTO Axians France